Macross 30 – Sony PS3

Par Shunougarden

Mon premier RPG Japonais… en japonais
Oui je sais, un test sur de la PS3, t’as dix ans de retard… mais bon, je n’ai découvert une aide en anglais que très récemment, du coup je n’ai eu le jeu qu’en Janvier 2021, on est pas encore en février, j’ai fait vite.
Pour commencer, il ne faut pas se leurrer, je ne connais pas le japonais, et jouer sans aide est impossible. Si vous voulez jouer à ce jeu : Vous connaissez le japonais (ce n’est pas mon cas) ou vous avez une doc qui détaille la quête principale, les menus, les quêtes secondaires, les personnages…

Et le Français dans tout ça ?
Avoir sous les yeux un guide en français est indispensable. Il y en a un en Anglais, celui de Red Shoulder, mais bon, imprimer 30 pages ou consulter le net en direct c’est pas pratique. Du coup j’ai fait un guide à partir de l’anglais et d’un obscur youtubeur français, Xele0, qui a fait tout le jeu. Pour la doc moi j’ai ça :

https://www.mediafire.com/file/k3299xrfh8xp357/Macross30.zip/file

(Mise à jour du Kit le 04/02/2021 avec des instructions de découpe, des modifications mineures et la VRAI histoire)

…et c’est bien sympa, surtout pour le côté « Ça peut se ranger dans le livret PS3 et toutes les quêtes les menus, etc etc sont détaillés »…. ouf. voici une photo du KIT à imprimer/découper. Prenez du 160g pour les fiches ça fait plus rigide.

Impressions sur le jeu
On va pouvoir parler Macross 30. En fait il y a pas mal de chose qui sont en train d’être éditées ou ré-éditées sur ce monde-là, c’est comme ça que je suis tombé sur ce jeu qui me faisait vraiment envie.
Je commence.
Le point fort du jeu c’est la maniabilité, en terme de pilotage c’est aussi agréable que Star Raiders ou Iron Sky (oui je sais 2 ovnis, mais les JDR spatiaux sur PS3 il doit en avoir 5). Trois façons de jouer : Battroid (Robot sur deux jambes) – GerWalk (Avion sur deux jambes) – Avions. C’est bien conçu et chaque action aura une forme optimisée : Se déplacer avec l’avion, explorer avec le GerWalk, le contrôle dans les grottes/bases se faisant surtout en Battroid.
Pour le chara design il a fallu intégrer des personnages créés sur une période de 20 ans, on s’en sort pas trop mal.
Pour le scénario, justement, l’intégration de persos issus de timelines différentes est assez bien faite. Après bon, j’ai jamais trop accroché au Macross avec les chansons mais bon.

Attention logique japonaise
Le O c’est oui le X c’est non… sauf que lors du lancement du jeu ça fait :

  • appuyer sur start pour commencer (Start)
  • sélectionner Begin game (O)
  • sélectionner un emplacement (O) tiens ? ça revient sur la page précedente, bizarre.
  • sélectionner Begin game (O)
  • sélectionner un emplacement (O) aaaaahhh, c’est pas vrai le jeu en jap ne marche pas !!!
    Sauf que oui…. O c’est oui dans le jeux EN JAPONAIS mais quand vous revenez sur votre PS3 EN FRANCAIS, il faut taper X pour sélectionner l’emplacement, ok ?

Les premières heures
J’avoue que je me suis un peu spoilé en regardant sur YouTube Xele0 qui parle un peu le japonais et qui a mis l’intégralité du jeu. Bien pratique pour ne pas être complètement à la masse.
Une intro, les 3 premières missions pour voir les contrôles en Battroid, Gerwalk et Avion (au fait, il faut faire non quand vous finissez le premier tuto, parce que la question c’est « vous voulez recommencer » Non ! surtout pas : tu as suffisamment parlé, merci, je veux jouer). Par contre on passe à côté de tous les dialogues qui ont tendance à être long… mais pas comme dans un « Tears to Tiara 2 » ou ça parle un peu trop à mon goût. Pour la difficulté, c’est bien dosé et l’arrivage de nouveaux avions plus puissants aide beaucoup.

Monde ouvert en trois zones
Trois mondes en tout et dès la troisième mission vous pouvez aller où vous voulez (enfin sur la première zone) : visiter certaines grottes libre d’accès (d’autres sont liées au besoin scénaristique), les villes (trop peu nombreuses et rudimentaire) et aller farmer un peu à droite ou gauche histoire de se booster un peu (parce que les ennemis respawn assez régulièrement).
Perso j’ai commencé en EASY, je ne voulais pas que, en plus de la langue, la difficulté me freine aussi. Et j’ai bien fait, car lors de la mission 1-3 vous allez vous rendre compte que les villes sont un petit peu assiégées par une canonnière ennemie qu’il faudra éliminer.

Interface
Bon, au début vous avez le nez dans la doc la moitié du temps, les écrans sont logiques mais faites attention à deux choses :

  • Sauvegarder dès que vous rentrer sur le Gefion, pas que le jeu est dur, mais un moment, dans le menu, vous pouvez revenir à l’écran titre… c’est très très rigolo quand vous avez joué une heure et que tout est perdu.
  • O c’est oui et X c’est non (et quand on y pense c’est vrai que c’est plutôt logique)
    Le reste des astuces se trouve dans la doc je vais pas faire doublon

Sinon franchement le plus pénible, c’est quand vous êtes dans votre inventaire sur le vaisseau : vous ne pouvez pas voir les objets demandés par les quêtes secondaires. Il faut passer deux écrans de chargement de 5s puis faire Triangle pour voir l’objet demandé, le noter grosso-modo… pour revenir dans l’inventaire du Gefion !
L’écran principal de jeu ne doit pas faire peur, il y a juste ce qu’il faut. Un menu supplémentaire permet d’avoir une carte, de voir son inventaire, les quêtes, les items récoltés. Et ce menu met en pause le jeu : on peut du coup se remettre un peu de vie ou souffler lors des actions.
Une petite tape sur les commandes manettes : des combos de partout et notamment une combinaison de touche qui va vous pourrir parfois la vie, c’est l’éjection de la sur-armure/mega-boost. En plein combat se retrouver avec -30% d’HP en moins ça craint ! Mais bon, c’est comme les menus, plus vous jouer plus c’est simple.

Graphisme
C’est plus que correct, j’ai apprécié retrouver en grand fan de Macross mes chouchous (notamment le VE-1 qui ne s’appelle pas comme ça, le Koening monster qui est jouable comme le Regult de base… en New Game+).
Attention cependant, certains appareils vont pouvoir être construit par Aisha… mais inutilisables. Car ces appareils sont liés à un pilote, et vous ne les aurez que lors du New Game+.
Pour les décors c’est assez sommaire, les villes un bloc, l’intérieur des bases un peu vide mais je trouve l’ambiance générale agréable.
Quelques lags quand on multiplie les ennemis (et les nombreux missiles) et en 80h de jeu deux freezes total de la console… pas de quoi avoir envie de jeter la console.
Important aussi, on a une vrai 3ème dimension… ce n’est pas comme dans le Dynasty Gundam (trèèèès bien quand même) où votre vaisseau se situe uniquement dans un plan. Et cette dimension est très bien gérée en Gerwalk ou Avion, c’est assez intuitif.

La dimension JDR
Beaucoup de quêtes secondaires (un petit coup d’oeil sur la doc s’impose !) puisque l’expérience et les points de compétence pour « tuner » votre mécha vont avoir leur importance.
Attention pour les quêtes secondaires : Si on vous dit de trouver un objet sur la carte et qu’il n’y a pas de zone marquée, c’est que l’objet se trouve dans votre inventaire sur le Gefion (oui, oui, toujours ce problème d’inventaire où les objets de quêtes ne sont pas surlignés).
Pour la durée de jeux, en easy, j’ai fait 95% des quêtes secondaires et j’ai bien farmé une vingtaine d’appareils aux max (mon préféré reste le sturmvogel « VF-22S Gamelin » : bonne bouille et DEUX guns) : ça m’a fait 60 heures pour finir, presque sans m’en rendre compte.
Un petit bémol, on tune surtout les mécha, les personnages ont une ligne d’évolution automatique (du genre « équilibré » « attaque » « défense ») ça ne se sent pas trop sur le pilotage. Par contre ils peuvent avoir jusqu’à 3 capacités du style 30% de plus en munitions, consommation de SP-30%, discount au magasin…). Ces capacités sont pour le coup plus ressentie.

En résumé :
C’est sympa à regarder, punchy lors des combats, l’amélioration est logique (200 de précision pour un missile c’est plus efficace que 50), et vous allez passer du temps à tuner les avions comme dans un NFS classique (oui, enfin, pour la couleur pas comme le NFS Most wanted, les possesseurs du jeu comprendront).

Les Macross dits « hybride » (« Macross Trial Frontier & Watashi no Kare wa Pilot 2012)
J’ai commencé par ces deux là, les hybrides, parce qu’ils sont plus simples d’accès en japonais, ce sont de simples stages que l’on sélectionne…. Erreur de débutant.
Ces 2 jeux ont les mêmes commandes… commandes injouables tellement elles sont contre-intuitives. J’avais un peu peur que le jeu Macross 30 soit basé sur le même concept et finalement Non.

Solde
Si vous êtes fan de Macross, foncez, vous pouvez le trouver (en 2021) au alentour de 25 euros en « simple ». Les japonais ont des prix défiants toutes concurences, le coffret collector à 40 euros frais de port compris ! Du coup je l’ai pris aussi !

En plus :
Maniabilité
Tuning
Combat
Difficulté
VE-1 (enfin… deux équivalents)

En moins :
La langue
Arme/missile imposé en fonction du Méca
L’inventaire pour les quêtes secondaires
Pas de cycle jour/nuit
Macross 7

Note : 15/20

Une réflexion au sujet de « Macross 30 – Sony PS3 »

  1. Mise à jour du Kit !! (le 28/01/2021)
    – Quelques indications de découpe dans le lisez-moi.txt.
    – Des indications sur quelques quêtes secondaires bien pénibles à finir.
    – Deux trois remarques pertinentes ajoutées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s