Defenders of Earth – Amstrad CPC

Par mickmack
En discuter avec l’auteur du test sur le forum

 

Defenders of the Earth, les défenseurs de la terre, est un jeu CPC sorti en octobre 1990. Un jeu Enigma Variations, maison que personne ne semble connaître. A l’époque 2 personnes, voire 1 seule si elle est douée en graphismes, c’était assez pour faire un jeu, donc…

Les défenseurs de la terre, c’est l’histoire de Flash Gordon, Mandrake, Luthor, le Fantome, bref une série de héros à 2 balles qui n’ont pas vraiment de pouvoirs mais veulent jouer aux avengers. Sauf qu’ils se prennent au sérieux. On rigole pas avec Flash. Je vais d’ailleurs vous raconter en 500 lignes l’histoire de cette BD.

Non je déconne, je m’appelle pas Gregou.

Et on se retrouve donc avec un jeu oscillant entre le plate-forme (un tout petit peu) et le run and gun (beaucoup). Run and gun est vraiment approprié pour ce jeu: run car Flash, le héros contrôlé, va vite (même si c’est pas le vrai flash DC comics). Tout le jeu va vite, c’est impressionnant et inhabituel pour du CPC, on croirait presque un jeu console. Pour garantir une animation rapide, pas de scrolling mais on passe d’un tableau à l’autre.

Et gun, car avec son petit pistolet (comme Def) Flash doit descendre un monceau d’ennemis, mais vraiment des brouettes entières, des gars qui vous courent après, des diables statues, des drones, des machins qui roulent, y’en a partout.
En bas de l’écran, il y a les icones de vos 4 amis. On se dit c’est cool, on peut changer de perso, et bénéficier des « pouvoirs » de chacun. Ben non, en fait, c’est juste quand on est bloqué devant une porte, par exemple, on appuie sur 1 sur le clavier, et hop luthor la défonce au bout de 5 secondes, comme Gio ferait avec Sasha. Enfin, on le voit pas faire, hein, c’est juste que son icone disparait et qu’ensuite la porte s’ouvre. Il faut un peu d’imagination, comme pour la collection de Chrys.

Quand il y a un espace vide, on appuie encore sur 1 (oui, on peut pas choisir qui on appelle, on appelle et c’est tout, comme la CAF et la sécu), et le Fantome, ou Mandrake je me rappelle pas, crée un pont. La, au moins, on voit le pont, y’a pas d’arnaque. Et si une porte est bloquée par un arc électrique, on appelle en tapant… 1 un chat bleu (coucou Kawet) à antennes et perruque blonde (coucou Ange) nommé Zuffy. Comme je n’ai pas lu les BD, je ne sais pas ce que c’est ce perso, il est présent sur les couvs en tout cas mais à mon avis ça confine au ramassis de conneries. Bref.

Donc dans le jeu on avance, on passe des portes, on flingue des ennemis, et on trouve des boss, qui vont d’un dragon à d’énormes têtes dont le boss final. Les boss bougent et vous tirent dessus, pattern classique. Ils n’ont pas de barre de vie, au point que j’ai du latter le 1er boss tellement longtemps sans rien voir arriver que je croyais le jeu buggé.

Les sons sont au minimum, pas de musique, un bruitage ‘ptiou ptiou’ pour le flingue de flash, ce bruit ressemble à celui que fait mon fils quand il joue avec un pistolet imaginaire. Un bruitage quand vous ou un ennemi est touché. Et c’est tout.
Les graphismes sont très jolis, très colorés, font très BD donc c’est réussi. Et comme le tout est bien animé et assez maniable, c’est un bon jeu. Quoi? un bon jeu CPC? oui, presque. Car…

J’ai joué avec l’énergie infinie. Grâce à ça j’ai fini le jeu en 12 minutes montre en main, et cette vidéo vous montre un loop complet en moins de 6 minutes:

Ensuite j’ai rejoué sans l’énergie infinie. Ma plus longue partie a duré 1 minute 30, pourtant on a 3 vies.
Ce jeu est d’une difficulté ahurissante, je n’ai pas réussi à aller plus loin que le tiers du premier niveau, trop d’ennemis qui sortent de partout et faible portée du flingue rendent le jeu quasi impossible, non pas à finir, mais même à jouer. Pour moi c’est 10 fois plus dur que Ghost’n’goblins.

C’est dommage, sinon c’était un bon petit jeu sympa, pas trop bâclé. Juste trop court, c’est peut-être pour ça qu’ils l’ont autant blindé. Je me mets juste dans la peau du gosse (pas moi, j’avais pas ce jeu) qui claque 149F dans ce jeu en 1990 pour se faire des parties de 30 secondes maxi.

Graphismes: 9/10. Parmi les meilleurs graphismes pour un jeu d’action CPC à mon avis.
Sons: 3/10. y’a vraiment pas grand chose, mais au moins ça ne fait pas saigner les oreilles
Maniabilité: 7/10. Le perso est très maniable mais pendant qu’on va chercher le « 1 » pour appeler les amis, on se fait latter 10 fois. Putain, pourquoi 1 et pas CTRL, SHIFT ou une touche plus accessible?
Durée de vie: 10/10 pour les terminator, 2/10 pour les faibles. Je me demande si ce jeu est finissable sans l’énergie infinie. J’en doute. Si Oli veut s’y essayer…

Global: 5/10. Joli jeu bien fait mais tellement dur qu’on s’y arretera au même point que Gatsu dans tout ses jeux (au milieu du 1er niveau).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s