Virtua Fighter

1992 est l’année ou les salles d’arcade, faiblement éclairées des néons (violets, bleus ou jaunes) et bercées des douces mélodies des rebonds des billes de métal sur les bumpers des flippers, virent débarquer un hardware d’un genre nouveau estampillé maître SEGA.

Ce hardware nouvelle génération, c’est le Model-1 et il à eu pour effet d’amener un genre relativement nouveau (puisque Atari avait déjà tenté le coup quelques années plus tôt) dans le jeu vidéo : la 3D !!!

Cette nouvelle ère tridimensionnelle à eu pour conséquence de changer le gameplay de certains types de jeux déjà présent sur le marché et d’un en particulier : le VS-Fighting !!!

Jusqu’ici, on avait été habitué aux plans horizontaux des décors avec un léger scrolling pour élargir la zone de combat. Les personnages étaient des sprites dessinés et animés ou bien même des digitalisations d’acteurs, bref toute la splendeur graphique des Street Fighters et autres Mortal Kombats ou Fatal Fury !!!

La 3D va révolutionner la manière d’appréhender un jeu de combat avec désormais des replays, des mouvements de caméras et bien entendu des arènes souvent parées de rings (improvisés ou pas) sur lesquels il faudra impérativement rester faute de perdre son round…

C’est donc en 1993 que débarque sur ce hardware le premier jeu de combat d’un genre nouveau, le bien nommé Virtua Fighter qui va définir une très grande majorité des codes des jeux d’aujourd’hui !!!


1- Virtua Fighter :

Fiche technique :

Hardware : Sega Model-1.
Date de sortie : Novembre 1993.
Héritage : Virtua Fighter (32X, Saturn), Virtua Fighter Remix (Arcade, Saturn)



Produit et dirigé par Yu Suzuki (à qui l’on doit également la venue à terme de jeux comme Hang-On, Space Harrier, Out Run ou encore la série des After Burner) au département AM-2 de SEGA, ce jeu met en scène 8 combattants (et 1 boss) modélisés en 3D polygonale non texturée venus de divers pays et avec divers styles de combat disponibles (très axés art martiaux).


Les combattants originels sont :

Akira (Japon) : style Baji-Quan.
Jacky (USA) : style Jeet-Kun-Do.
Jeffry (Australie) : style Pancrace-Aborigène.
Kage (Japon) : style Hagakure-Ryu-Ju-Jutsu.
Lau (Chine) : style Koen-Ken.
Pai (Chine): style Koen-Ken.
Sarah (USA) : style Jeet-Kun-Do.
Wolf (Canada) : style catch.
Dural (Android) : styles multiples (calqués sur ceux des autres combattants). C’est le boss du jeu.

Le gameplay du jeu est basé sur la combinaison de trois boutons (parade, coup de poing, coup de pied), ce qui offre la possibilité de nombreuses prises par personnage et qui, par conséquent, renforce l’intérêt du jeu.


En 1995, le soft subira une refonte graphique sous le nom de Virtua Fighter Remix avec l’ajout de textures sur les personnages pour répondre à la concurrence qui avait emboîté le pas sur le style (principalement Namco avec son Tekken tournant sur un hardware plus puissant) en y portant de nombreuses améliorations graphiques !!! Il tournera sur le hardware dérivé de la Saturn (le ST-V) et permettra une conversion parfaite du jeu sur cette dernière.


Virtua Fighter, en plus de l’arcade, fut porté sur 32X et sur Saturn. Si la version 32X souffre d’un manque de fluidité et de qualité graphique évidente par rapport à son homologue en borne, la version Saturn offre une qualité bien plus proche de la version originale tout en ayant un aspect visuel très légèrement inférieur à cette dernière.


2- Virtua Fighter 2 :

Fiche technique :

Hardware : Sega Model-2.
Date de sortie : Novembre 1994.
Héritage : Virtua Fighter 2 (Megadrive, Saturn), Virtua Fighter Kids (Arcade, Saturn)



1994, fort de la sortie de l’évolution du Model-1 avec le Model-2, SEGA amène une suite à son jeu de combat à succès. Le soft est toujours confié à la direction de Yu Suzuki et du département AM-2. Virtua Fighter 2 débarque dans nos salles d’arcade préférées !!!

À hardware beaucoup plus puissant, jeu logiquement plus évolué !!!

En effet, la fluidité des mouvements désormais mieux travaillée permet d’ajouter un réalisme plus poussé dans les phases de combats. L’aspect graphique est désormais paré de textures et l’animation des personnage deviens encore plus réaliste, ce qui rend le jeu beaucoup plus attrayant !!!


2 nouveaux personnages font leur apparition portant à 10 le nombre de combattants désormais disponibles :

Lion (France) : style Tang-Lang-Quan.
Shun (Chine) : style Zui-Quan.


En 1996, toujours sur le hardware ST-V, Virtua Fighter 2 sera adapté en version « Super Deformed » sous le nom de Virtua Fighter Kids. La version Saturn du jeu sera, comme pour le Virtua Fighter Remix, un portage 100 % fidèle à l’arcade.


Virtua Fighter 2, en plus de l’arcade, fut porté sur Megadrive et sur Saturn. La version Megadrive sera amputée des graphismes 3D au profit d’une modélisation en 2D tout juste passable et la jouabilité en prendra un coup avec des latences importantes à l’exécution des coups. Sur Saturn, la donne est bien différente avec un portage très fidèle à la version arcade (avec toujours ce rendu graphique légèrement inférieur). Hormis les arrières plans qui sont en 2D sur la console contre de la 3D sur Model-2, les graphismes sont très bien rendus et les textures sont très fidèles !!!


3- Virtua Fighter 3 :

Fiche technique :

Hardware : Sega Model-3.
Date de sortie : Août 1996.
Héritage : Virtua Fighter 3TB (arcade, Dreamcast).



1996 marque l’arrivée du Model-3 et donc d’un nouvel épisode de la saga Virtua Fighter. Logiquement nommé Virtua Fighter 3, il va amener un lot de nouveautés importantes dans la manière de jouer à cette saga.

Coté visuel, on passe ici un cap impressionnant dans la qualité graphique. Finesse et détails sont aux abonnés présents. Les polygones sont lissés et les textures belles et colorées.

Coté gameplay, on assiste ici à l’apparition d’un quatrième bouton donnant des possibilités d’esquive supplémentaires dans la phase de jeu. Le public découvre ainsi des coups encore plus spectaculaires et un regain d’intérêt pour un gameplay qui commençait à s’essouffler en ajoutant des possibilités de contre-attaques. Autre nouveauté amusante, nous avons désormais la possibilité de changer la vue du combat pour une vue classique, aérienne ou…subjective (oui, oui!!!).


Au rayon des ajouts de personnages, comme à l’accoutumée, 2 nouvelles têtes font leur apparition portant désormais à 12 le nombre de combattants disponibles :

Aoi (Japon) : style Aiki-Ju-Jutsu.
Taka (Japon) : style Sumotori.

En 1997, Virtua Fighter 3 sera décliné en une version « Team Battle » qui offre la possibilité de créer une équipe de 3 combattants et de les faire s’affronter, à la manière d’un King Of Fighter, contre d’autres équipes. C’est cette seule et unique version qui sera portée sur console (Dreamcast), la version classique du jeu ayant été prévue initialement pour la Saturn mais abandonnée, sans grandes précisions de la part de SEGA, à un stade relativement avancé.


4- Virtua Fighter 4 :

Fiche technique :

Hardware : Sega Naomi-2.
Date de sortie : Novembre 2001.
Héritage : Virtua Fighter 4 (PS2), Virtua Fighter 4 Evolution (arcade, PS2), Virtua Fighter 4 Final Tuned (arcade).



En 2001, après quelques années d'absence pour redonner un peu de souffle à une série qui commence à avoir quelques épisodes au compteur (6 pour être précis), SEGA débarque sur la Naomi-2 avec un quatrième opus de sa série VS-Fighting 3D.

Virtua Fighter 4 se retrouve ainsi, et comme il est de coutume depuis le début de la série, paré de nouveaux arguments graphiques dues à la puissance augmentée de son nouveau système hôte, avec toujours le soucis du détail et la finesse des graphismes légendaire chez SEGA.

Coté gameplay, le bouton « esquive », apporté en nouveauté sur la précédente version du jeu, disparaît au profit d'une manipulation du stick et des bouttons. Le jeu se retrouve donc, comme à ses origines doté de seulement 3 boutons pour réussir à passer les coups. Du coup, le challenge se retrouve d'autant plus relevé qu'il faut désormais retenir des combinaisons d'esquives en plus des combinaisons de prises de combat !!!

Autre petite nouveauté bien pratique, la version arcade permet de sauvegarder ses statistiques de jeu sur une carte mémoire. De plus, SEGA avait mis en œuvre un réseau qui permettait de sauvegarder les scores ainsi que certaines données personnelles au travers d'une connexion mobile.


Coté personnages, on assiste pour la première fois à la disparition d'un combattant. En effet, Taka, le sumotori de Virtua Fighter 3 est enlevé de la liste, ce qui a pour conséquence de proposer pour la première fois un nombre impaire de choix possibles.

Mais, comme d’habitude, c’est avec 2 nouveaux personnages au compteur qu'on attaque le jeu et, cette fois ci, nous avons le choix parmi un total de 13 combattants:

Lei (Chine) : style Kung-Fu-Shaolin.
Vanessa (inconnu): style Val-Tudo.

En 2002, une version « Evolution » fera son apparition en arcade avec l’ajout de combinaisons de coups ainsi que de l’ajout de 2 nouveaux personnages portant désormais à 15 le nombre de combattants disponibles :

Brad (Italie) : style Muay-Thai.
Goh (inconnu) : style Judo.

En 2004, la version « Final Tuned » verra également le jour (uniquement au Japon) avec l’ajout de nouvelles arènes, de nouvelles options de customisation ainsi que la mise à jour de certains bugs de gameplay.

Virtua Fighter 4, en plus de l’arcade, sera porté sur Dreamcast (compilation) et PS2. Les versions Evolution et Final Tuned, quand à elles seront disponibles uniquement sur PS2 (en plus de l’arcade, bien-entendu).


5- Virtua Fighter 5 :

Fiche technique :

Hardware : Sega Lindbergh.
Date de sortie : Juillet 2006.
Héritage : Virtua Fighter 5 (PS3/XB360), Virtua Fighter 5R (arcade), Virtua Fighter 5 Final Showdown (arcade).



Pour en finir (pour l'heure) avec la série des Virtua Fighter, SEGA sort en 2005 le cinquième opus de la saga

La mécanique de Virtua Fighter 5 est calquée sur la version Final Tuned de l'épisode précédent avec comme d'habitude des graphismes upgradés grâce au passage sur le hardware Lindbergh plus puissant.

Au rayon des nouveautés, l’instauration d'un nouveau système d'esquive ainsi que des animations supplémentaires venant ponctuer les phases de combats.


Pour changer, 2 nouveaux combattants font leur apparition. Avec le boss Dural disponible, le jeu propose donc désormais 18 combattants !!! Les petits nouveaux sont :

Eileen (Chine) : style Hou-Quan.
El Blaze (Mexique) : style Lucha-Libre

En 2008, Virtua Fighter 5 se verra rajouter un « R » (arcade) et deux personnages supplémentaires (20 en tout) :

Jean (France) : style Karaté.
Taka (Japon) : le sumotori retiré de l’épisode 4 qui marque son grand retour.

En 2011, c’est la version Final Showdown (arcade) qui clôturera (temporairement on l’espère) la série avec une grosse refonte du gameplay et des mécaniques de jeu. Des arènes et des animations supplémentaires sont également au menu des nouveautés.

Virtua Fighter 5, en plus de l’arcade, à été porté sur PS3 et XBox360.


6- Conclusion :

SEGA n’a plus à prouver quoi que ce soit en matière de développement de jeux d’arcade à succès. Le savoir faire s’est affiné avec le nombre des années et la puissance des machines que la firme au hérisson bleu à développées. Virtua Fighter est un bon exemple pour s’en rendre compte concrètement. Depuis l’innovant Model-1 jusqu’au puissant système Lindbergh, la qualité du jeu n’a cessée d’évoluer vers le haut. Les polygones se sont vus gouraud-shadés, les textures ont remplacées l’austérité des formes géométriques des débuts. Par la suite, la définition de l’affichage à évoluée elle aussi proposant par la même des graphismes de plus en plus affinés et détaillés…

Coté gameplay, des choses ont été tentées, comme par exemple l’ajout d’un bouton supplémentaire, puis modifiées pour revenir aux bases tout en continuant d’évoluer et de proposer des choses toujours plus innovantes… Bref, tout le savoir faire de SEGA à été mis en œuvre pour révolutionner, à chaque nouvel opus, la manière de jouer et d’apprécier le jeu !!!

Quand à la suite? Et bien sachez qu’en décembre, une rumeur à été rependue comme quoi SEGA serait en train de préparer la sixième version Virtua Fighter… Vérité ou fake? Un avenir plus ou moins proche nous le dira !!!

Mais si il faut retenir qu’une seule chose de cette saga, cela serait le nouveau genre que le premier volet de la série à créé : le versus-fighting en 3D qui ne tarda pas à ouvrir le chemin vers une pléthore de titres aux univers très variés lancés par des éditeurs prestigieux comme Namco avec ses série Tekken et Soul Calibur ou encore le tandem Capcom/Takara avec les Battle Arena Toshinden !!!

Certaines grosses licences de la 2D ont également emboîtées le pas en réalisant des passages vers la 3D comme la série des Samurai Shodown avec les version 64 et Warriors Rage sur HyperNeoGeo64 mais aussi la saga Street Fighter avec le série des EX !!!



DarkPengoo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s