Échos du passé n°3 – Mars 1990

Ce troisième numéro date de mars 1990, où la folie Dragon’s Quest IV envahit le Japon, et le 29ème salon du jouet en France apporte de nombreuses informations sur la sortie officielle de la Megadrive et de la Lynx.

 

Les annonces mondiales

Folie au Japon à la sortie de Dragon’s Quest IV au japon. Sorti fin février, le jeu fut fourni en « faible » quantité créant ainsi des files d’attente monstrueuses pour essayer d’acheter, souvent en vain, son exemplaire du jeu développé par Chunsoft. 1,3 million d’exemplaires auraient été vendus au premier jour.

Virgin Mastertronic, l’entreprise responsable du marketing de la Master System en Europe, a annoncé vouloir rééditer des anciens titres à prix budget de 12.99 livres. Des rumeurs disant que Sega prévoit de faire des cartouches multijeux courent également.

Computer & Video Games fête son centième numéro! il attribue son stamp of approval aux jeux suivants: Golden Axe (MS), Super Hang-on (MD), et Pc Genjin (PCE). Games Machines donne son étoile à Super Shinobi (MD). Mean Machines quant à lui attribue les meilleures notes à Ducktales (NES), California Games (MS), Contra (GB), Gauntlet II (NES), Pac-Mania (MS), et Gynoug (MD). Zero attribue l’award Console Classic à Gates of Zendocon (Lynx), et Super Shinobi (MD).

Top UK du mois:

Master System:
California Games
Wonderboy III
R-Type
Ghostbusters
World Soccer

Nes:
Super Mario Bros 2
The legend of Zelda
Rush’n Attack
Robo Warrior
Mike Tyson’s Punch-Out!!

 

Pendant ce temps, en France

Les magazines (voire ne serait-ce que les articles) liés aux jeux consoles sont encore très peu présents en France. En effet, ce début d’année 1990 est encore et toujours à dominante Micro, les consoles étant encore regardées d’un oeil moqueur par la plupart des journalistes français. Toutefois, cet état de fait va peu à peu changer. Au clic sur la couverture d’un magazine, vous tomberez directement sur sa page téléchargement sur abandonware-magazines.org.

Quelques petites nouvelles exclusivement françaises tout d’abord:

Le 29ème Salon du Jouet s’est tenu au parc des expositions de Villepinte du 31 janvier au 6 février, réunissant tous les professionnels du secteur ainsi que le grand public. Sega/Virgin était présent, la Megadrive y faisant ses premiers débuts officiels sur le territoire autour de 15 jeux, précédée par une grande campagne de publicité dans les magazines professionnels du jouet. La commercialisation de la Megadrive a finalement été annoncée pour septembre 90 aux alentours de 2000 francs: plus de 20 jeux seront alors disponibles, pour un prix unitaire n’excédant pas les 350 francs. Sega en a d’ailleurs profité pour annoncer officiellement une console portable couleur à venir. L’Atari Lynx a également été présentée pour la première fois au salon du jouet, affichant un prix de 1500 francs pour la console, et de moins de 300 francs pour les jeux, avec une sortie annoncée à septembre 1990 également. Fait assez étrange pour être relevé, Atari était également présent sur le salon pour présenter une dizaine de jeux à venir de l’Atari 2600. La console ne finit pas d’en finir…

La Game Boy, quant à elle, a été annoncée également pour septembre au prix de 600 francs pour la console, et de 250 francs pour les jeux. Décidément, ce mois de septembre sera chargé en nouveautés!

A noter deux accessoires très utiles disponibles chez la Boutique Shoot Again: L’adaptateur pour jouer aux jeux Famicom sur sa NES, et la modification de joystick Atari pour console NEC.

 
Pas moins de 4 magazines français parlent de jeux consoles ce mois-ci: Generation 4, Joystick, Tilt (qui nous fait l’honneur de consacrer plus de 20 pages au jeu vidéo console), et le bimensuel Micro News!
 
gen4Generation 4 numéro 20:
Contenu console assez léger ce mois-ci, quasi concentré uniquement sur la PC Engine. Les meilleurs jeux du mois sont Super Volley-ball (90%) et Wonder Boy III Monster Lair (90%), les 2 sur PC Engine.

 
 

joystickJoystick numéro 3:
Double page présentant les nouveautés du 29ème salon du jouet, avec focus sur les consoles Sega, Nintendo, et Nec. Vous retrouverez également une triple page préparant l’arrivée future de la Lynx, et de nombreux tests. Les meilleurs notes du mois ont été décernées à California Games Lynx (93%), Blue Lightnig Lynx (97%), Taito Motorbike Racing PC Engine (90%), et Galaga 88 PC Engine (88%).
 

joystickTilt numéro 76:
Article de fond de 10 pages sur le CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas qui s’est déroulé en janvier 1990, avec les acteurs principaux du monde Console que sont Nintendo, Sega, Nec, et Atari! Pour les tests, seuls des jeux PC Engine ont été testés. Les meilleurs sont Triple Battle F1 (18), World Court (17), et Shinobi (17), la bouse console du mois étant Honey in the Sky (5).
 

joystickMicro News numéro 31:
Double page sur la console Konix, l’éternelle désirée. Il y a également la présence de 4 pages de previews de jeux consoles NES, Master System, et PC Engine.
 
 
 
 

Le focus micro du mois par mickmack: Gazza Super Soccer CPC

En mars 1990, FIFA et PES n’existaient pas encore. Du coup, chaque éditeur y va de son petit jeu de foot en espérant remporter le pot. Sauf que parfois ça vire au n’importe quoi, comme dans Gazza super soccer.

Comme on ne le voit pas sur cette page de présentation absolument dégueulasse, Gazza est le surnom de Paul Gascoigne, une star du foot anglais des années 1990.

Dans le début des années 1990, le foot était un peu moins physique que maintenant, les joueurs n’étaient pas tous des triathlètes. Je me souviens de Molby à Liverpool, il était proche de l’obèse, ne courait pas mais pouvait te faire une transversale de 60m sur la lacet gauche de son coéquipier, et notre Gazza lui aussi était capable de bons coups.

Gascoigne était moins gros (pas beaucoup), et il lui arrivait de jouer sans avoir picolé avant. Parfois.

Du coup, est-ce volontaire d’avoir l’impression d’être en état d’ébriété quand on joue à ce jeu?

Pas de musique, pas besoin. Juste un sifflet strident et un son ridicule quand il y a un but. ça c’est fait.

Le jeu est vu de coté, de 3/4 haut, comme dans les références de l’époque hors kickoff, à savoir football champ par exemple. Enfin, quand on est dans le 1/3 médian du terrain. Car quand on se retrouve dans les 2 autres tiers, c’est vu de 3/4 haut aussi mais de derrière, tout est décalé de 90°. Donc on change de vue toutes les 10 secondes. Inutile donc d’espérer jouer une action dans la continuité.

J’aurais dû dire: inutile d’espérer jouer.

On a du 2 ou 3 images/seconde, impossible de choisir son joueur qui souvent se promène de l’autre côté du terrain, met 15 secondes à revenir près du ballon. Le goal ne plonge pas, il trottine dans la surface, parfois avec l’attaquant adverse seul dans son dos avec le ballon, qui cependant tergiverse 4-5 secondes avant de voir le but vide à 2m de lui et marquer. Il est quasi impossible de prendre le ballon, encore moins possible d’en faire quelque chose. Le système de passe/tir est incompréhensible, et relève plus du guidage de fusée en phase d’arrivée orbitale que de la frappe de ballon.
Les équipes sont des noms de club, mais je n’ai pas pu choisir autre chose qu’Auxerre et Nantes. Les joueurs ont un nom: les 2 défenseurs centraux sont « joueur3 » et « joueur4 », les milieux « joueur6 » etc.. Sauf le gardien qui s’appelle « Goal ». Peut-être est-ce pour protester devant une telle discrimination qu’il n’a pas fait un seul arrêt du match. Je n’ai pas réussi à passer ma moitié de terrain, j’ai perdu 6-0.

Vous êtes libre de regarder la video suivante pour comprendre, mais si vous en ressortez mentalement instable je décline toute responsabilité.

Graphismes: 3/10. C’est laid mais c’est le point le plus réussi du jeu.
Sons: 1/10. On se croit sourd, on monte le son, et soudain un sifflet vous fusille le tympan.
Animation: 1/10. J’ai mis 1 parce que ça bouge. N’importe comment mais ça bouge.
Jouabilité: 1/10. la encore, je mets 1 car quand on appuie sur gauche ou droite on croit voir un joueur bouger. Mais c’est absolument injouable…

Total: 0,5/10. Pourquoi est-ce que je mets une note non nulle, alors qu’on a là le pire jeu de foot du CPC voire du monde? Pour laisser un poil de marge. Il y aura peut-être pire. Allez, je spoile un peu: il y aura pire. Incroyable mais vrai. Stay tuned.

 
 

Les pubs du mois

micr micr micr micr

 

Prochain numéro le 14 avril

Publicités

4 réflexions au sujet de « Échos du passé n°3 – Mars 1990 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s