Blade Runner – PC

Par tetsuoshima
En discuter avec l’auteur du test sur le forum

Comme dirait notre cher Jacques Seguela, « Si à 50 ans t ‘as pas joué au jeu Blade Runner sur PC, t’as raté ta vie ».

Mais commençons par le commencement. Je pense que tout le monde ici a déjà entendu parlé du légendaire romancier de science fiction Philippe K Dick. Né en 1928 et mort beaucoup trop jeune à l’age de 53 ans, on lui doit notamment les nouvelles et romans ayant inspiré les films, Total Recall, Planète Hurlante, Minority Report, Paycheck, A Scanner Darkly, Next, L’agence, The Truman Show et donc Blade Runner. Le film Blade Runner du génial Ridley Scott, sorti en 1982 avec Harrison Ford, est inspiré du livre « Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? » . Comme un symbole Philippe K Dick mourra quelques jours seulement avant la sorti du film dans les salles de cinéma, concrétisation ultime pour un auteur de science fiction que voir son œuvre en action sur grand écran. On connait depuis toutes les œuvres de K Dick ayant été adapté au cinéma, et qui ont fait connaître cet auteur au grand public, sur le tard il faut l’avouer. Mieux vaut tard que jamais dit-on.

Je ne différencierai pas ici l’histoire du roman et du film qui sont relativement semblables avec des nuances notables pour les puristes. Donc revenons en plutôt à nos moutons (électriques) avec le jeu PC Blade Runner, sorti tout droit des studios Westwood en 1997. L’histoire du jeu se déroule en 2019 dans un Los Angeles ravagé par la guerre. Toutes les espèces animales ont quasiment disparues. Les terriens ont été encouragé à quitter la terre pour « les mondes extérieurs », et ce notamment grace à la Tyrell Corporation qui offrait un androïde (ou réplicant) à toute personne en partance de la planète. Mais suite à une révolte des réplicants sur une colonie martienne, leur présence sur terre fut prohibée, et ils ne furent plus qu’astreint à des missions spatiales.

Notre héros s’appelle Ray McCoy, et son boulot est de chasser les réplicants revenus sur Terre, autrement dit c’est un Blade Runner. (Dans le film et le livre, le blade runner n’est autre que Rick Deckard. Ici McCoy est une nouvelle recrue de la brigade). Alors que des rumeurs font état d’une navette de réplicants qui se serait récemment écrasée sur Terre, une animalerie vient d’être vandalisée et tous les animaux ont été massacrés. C’est là la marque des réplicants. C’est ici que l’enquête commence, et Ray Mc Coy a pour mission de « reformer » les replicants en fuite. En d’autres termes, les tuer.

Il s’agit donc d’un jeu d’aventure point and click à l’ambiance sombre et futuriste. L’ambiance du film y est magnifiquement retranscrite. On retrouve tous les décors du long métrage mais surtout beaucoup d’inédits recréés pour ce nouveau scénario. C’est donc avec bonheur qu’on arpente à nouveau l’hôtel Bradburry, le siège de la Tyrell Corporation, ou encore l’appartement de J.F Sebastien, tout en les redécouvrant sous des nouveaux angles. Les nouveaux réplicants en fuite sont eux des totales créations et ont beaucoup de charismes. Le jeu est totalement doublé en français, et les doublages sont de grande qualité. Je ne parle même pas de la bande son qui est tout simplement grandiose pour l’époque. Le jeu reprend la B.O du film du groupe Vangelis, avec là encore des morceaux inédits crées uniquement pour le jeu ! Les bruitages sont eux aussi géniaux avec les bruits de foule, pluie, panneaux publicitaires etc… Les graphismes sont relativement fins pour l ‘époque même si par moment le jeu a pris un petit coup de vieux. Il reste tout à fait agréable à jouer 15 ans après sa sortie.

Au niveau gameplay, rien de plus simple que le point and click. Vous voulez parler à un personnage vous cliquez. Vous voulez interagir avec un objet vous cliquez. Petite particularité tout de même, dans Blade Runner on peut tuer, et être tué. Fait assez rare pour un point and click. En dehors de cela on retrouve la panoplie parfaite du blade runner, système Esper de traitement d’image, systeme KIA qui permet d’analyser les indices récoltés, et enfin la fameux test d’empathie Voight-Kampff qui doit permettre à coup sur de déterminer qui est un réplicant de qui n’en est pas un. Aussi faut-il savoir s’en servir… Ainsi à certains moment du jeu il sera nécessaire d’analyser une photo pour trouver un indice nécessaire à la poursuite de l’enquête, ou encore d’interroger un humain que l’on soupçonne être un réplicant.

Une des grandes particularités du jeu Blade Runner pour son époque, est que vous avez par moment des choix à faire qui influeront sur le reste de l’histoire. Vous aurez à vous positionner pour un camp ou un autre à divers moments. Ainsi vous pourrez avoir jusqu’à 13 fins différentes, suivant qui vous tuez, qui vous ne tuez pas, et selon d’autres choses aussi… à vous de les découvrir… En plus d’être confronté aux réplicants en fuite, McCoy sera également en contact avec d’autres blade runner qui doutent de ses capacités, avec la police corrompue, ainsi qu’avec des employés de la Tyrell Corporation (créateurs des réplicants) et divers commerçant du marché asiatique de L.A . Le jeu est très fourni en personnage et on ne se lasse pas de discuter avec eux. L’univers est assez vaste pour un jeu de cette époque. Les déplacements se font à pied, ou à l’aide de la voiture volante de McCoy.

Il est impossible d’obtenir tous les objets et tous les indices du jeu durant la même partie. Il est donc fortement recommandé de recommencer l’histoire en faisant d’autres choix pour les découvrir. De plus suivant les parties, certains personnages peuvent être humains ou réplicants !! Alors ne vous trompez pas. Le seul défaut du jeu réside dans la gestion de l’arme à feu, un peu légère à mon goût, bien qu’on ne s’en serve pas énormément.

Étant un très très gros fan des jeux PC Point and Click je peux vous affirmer que ce jeu est une véritable tuerie, voire même une référence du genre. Même si l’on a ni lu le livre, ni vu le film, ce jeu est génial, et on ne s’ennuie pas. Ceci dit je vous encourage tout de même à regarder le film de Ridley Scott avant de vous lancer dans l’aventure. Ça ne peut être qu’un plus. Et pas d’inquiétudes à avoir, l’histoire du jeu diffère énormément du film. Donc à vous les surprises^^ Pour les informations d’ordre technique le jeu est sorti en 4CD ou en 1DVD. Vous pouvez télécharger légalement le jeu, aujourd’hui abandonware, ici http://www.abandonware-france.org/ltf_abandon/ltf_jeu.php?id=731&fic=liens .

Publicités

2 réflexions au sujet de « Blade Runner – PC »

  1. Ce jeu est effectivement un chef d’œuvre. L’ambiance est immersive au possible, il s’agit de l’une des adaptations de film en jeu vidéo les plus intelligentes de l’histoire. Je me souviens avoir trainé sur le balcon de mon appartement, à la lueur des néons, juste pour écouter la musique de Vangélis – on entend aussi Demis Roussos (son vieux compère) chanter, près d’un bar de la ville (RIP). Le test de Voight-Kampff et le système Esper sont superbement implantés dans l’intrigue, et très jouables. On s’y croirait. Un très grand jeu, tout juste terni, à mon sens, par une VF pas toujours très inspirée (les remarques sur la lambada, c’est indigne).

  2. Rhaaaaa, je l’ai souvent vu en magasin mais j’ai jamais eu envie de me le prendre.
    Après avoir littérallement hapé par Snatcher s’inspirant apparament de Blade runner, je pense que la prochaine fois que je le verrai, il finira dans mon panier, en plus je le vois toujours à 2euros. Pas une ruine pour un jeu qui a à l’air d’être vraiment pas mal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s