Dragon Ball – Nintendo Nes

Par Kawet

Cover US Cover Euro Cover Jap

Nom: Dragon Ball
Genre : Action
Plateforme: Nes
Développeur: Bandai

1 2 3 4

Date de sortie originelle: 1986
Éditeur (Région): Bandai (ALL)
Autres plateformes : Aucune

 
———————————-

 
DragonBall sur NES est un jeu d’action suivant un tout petit peu l’histoire du manga. La version PAL B est sortie uniquement en France. C’est le deuxième jeu vidéo de la série, le premier étant « Dragon Ball: Dragon Daihikyou », un shoot’em up sorti sur Super Cassette Vision d’Epoch.

L’histoire vous plonge dans la peau de Son Goku parti à la recherche des boules de cristal avec Bulma. Si l’histoire semble au départ suivre l’œuvre originale de Akira Toriyama, il faut dire que ça part assez vite en vrille. Vous traverserez en tout 10 niveaux, le jeu alternant des phases de dialogues particulièrement longuettes et à la traduction douteuse, des phases d’exploration et des tableaux de mini-épreuves (consistant à casser des briques pour trouver une clé, casser des pots, ou faire un peu de plate-forme pour atteindre Pilaf par exemple)

Son Goku peut donner des coups de pied sauté, frapper avec son poing, son baton ou encore envoyer des « rafales » ou des « super rafales » en quantité limitée. La difficulté du jeu est élevée pour 2 raisons : d’une part les combats ne sont vraiment pas évidents tant les hitbox et les déplacements sont hasardeux, d’autre part la vie de Son Goku décroit en permanence, et vous devrez régulièrement trouver de la nourriture pour y pallier. Heureusement pour vous les items et les passages secrets sont monnaie courante.

Les graphismes n’ont rien d’exceptionnels: en dehors des boss les ennemis ne ressemblent pas à grand chose. La version française a été censurée : à titre d’exemple, quand Tortue Géniale demande à Bulma son repas dans la version FR c’est en réalité sa culotte qu’il demande dans la version famicom.

La musique est la même pour tout les niveaux, une variante toutefois lors des phases de combat contre les boss et les mini épreuves. Couper le son en jouant permet d’éviter des crises de nerfs.

A noter : En appuyant sur « bas » de la seconde manette NES, vous gagnerez des points de vie (attention à ne pas dépasser 255). En appuyant sur B, vous pourrez sauter des étapes. La version US, « Dragon Power » présente des variantes graphiques et sonores. Le manga étant peu connu à l’époque Son Goku a été transformé en une sorte de stéréotype américanisé de combattant d’arts martiaux.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Dragon Ball – Nintendo Nes »

  1. Ah pour sauter les niveaux, je me rappel que j’avais trouvé l’astuce par le plus grand des hasards !

    Rah cette musique, le joueur du grenier n’a rien exagéré, c’est vraiment perturbant. Mais quand j’avais 7 ans, ce jeu était « cool » sans être aussi génialissime qu’un Double Dragon 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s