Steep Slope Sliders – Sega Saturn

no-pics no-pics
no-pics no-pics

Nom : Steep Slope Sliders
Genre : Sport
Plateforme : Saturn
Développeur : Cave/Victor Interactive Software

no-pics no-pics
no-pics

Date de sortie originelle : octobre 1997
Éditeur (Région) : Sega (Jap, US, Euro)
Autres plateformes : arcade

Steep Slope Sliders est un je de glisse pour Saturn développé en 1997 par Cave (DonPachi, DoDonPachi,…) et Pack-in-Soft/Victor (Keyo Flying Squadron). Pour une fois, c’est la version Saturn qui sortira la première et, un an plus tard, le jeu sera porté sur ST-V pour les salles d’arcade.

C’est donc pour surfer sur la vague Coolboarders (qui en est à son second opus sur la console concurrente) que ce jeu sera développé pour la 32bits de Sega.

Le jeu propose un menu titre extrêmement basique composé d’un seul menu d’options qui, entre autres visualisation de scores ou replays, ne propose pour seule optimisation du gameplay que la choix des conditions temporaires de vos runs (jour, nuit, tous moments de la journée).

Le jeu lancé, ce ne sont pas moins de 7 tracés et 4 surfers (3 hommes et une femme) qui vous sont proposés avec, pour chacun une spécialité bien précise et le choix de descendre en Goofy ou en Regular.

Les commandes utilisent (en plus de la croix de direction) les 3 boutons A,B et C pour respectivement sauter, fair un grab de sa planche et déclencher des figures. Les deux gachettes latérales L et R sont aussi de la partie pour effectuer les rotations d’axe du surfer (ou de la surfeuse). Combinées entre elles, ces touches proposent l’exécution de figures plus ou moins techniques valant plus ou moins de points, le tout dans une fluidité exemplaire.

Bref, le but du jeu est d’effectuer des runs en explosant le chrono, en marquant des points avec des figures et en utilisant un maximum les éléments du décore pour vous envoler le plus haut possible afin d’effectuer tout ca dans les meilleurs conditions.

La chose qui choque de prime abord est l’impression de graphismes bâclés. Bugs d’affichages, pixels à gogo, le titre ne propose pas forcément quelque chose de très attrayant mais bon, cela reste tout de même très lisible (malgré ce satané bloc de chrono et de scores qui gêne un poil la vue) et puis, n’oublions pas que nous sommes sur Saturn (qui, pour si cela vous aurait échappé, n’est pas super optimisée pour la 3D malgré qu’elle sache la générer de manière avancée). Fort heureusement, la maniabilité et la technicité du soft remontent en flèche l’intérêt de Steep Slope Sliders. Il ne faut donc vraiment pas s’arrêter à la première impression car le jeu est au final vraiment très très bon et il serait extrêmement dommage de passer à coté de cette pépite de la glisse vidéo-ludique !

DarkPengoo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s