The Pirates of Dark Water – Sega Megadrive

1 2

3 4

Nom: The Pirates of Dark Water
Genre : Action / Platformer
Plateforme: Megadrive
Développeur: Iguana Entertainment

us eur

Date de sortie originelle: 1994
Éditeur (Région): Sunsfot (USA / Europe)
Autres plateformes : Aucune (il n’a rien à voir avec l’opus Snes du même nom)

 
———————————-

 
The Pirates of Dark Water a été développé par Iguana Entertainment, responsable entre autres des Aero the Acro-Bat et Nba Jam.

Ren, 17 ans, est chargé par son père mourant, le Roi Primus, de sauver le royaume d’Octopone en retrouvant les 6 Pierres de la Loi, enfouies au fin fond des terribles tourbillons noirs. Aidé d’Ioz le loup de mer, Niddler l’oiseau-singe et de la magnifique Tula de la race disparue des Ecomancers, il devra affronter le redoutable pirate Bloth qui convoite les Pierres, et bien d’autres créatures.

Sur ce scénario de Dessin Animé d’Hanna-Barbera (et oui, ce jeu est tiré du DA plus connu sous le nom de « le tourbillon noir » en France), vous devrez ainsi évoluer au cours des 10 niveaux de jeu aux univers aussi variés que dangereux, et très loin d’être linéaires. En effet, il vous sera demandé de résoudre de nombreuses quêtes apportées par les personnages secondaires, celles-ci profitant du Level Design tortueux de chaque niveau et vous demandant d’en fouiller chaque recoin. Vous découvrirez également de nombreux passages secrets par niveau.

Vous disposerez de 3 personnages à incarner : Ioz, surpuissant mais manquant d’agilité, Tula, extrêmement agile mais manquant de puissance, et Ren, héros de l’histoire, équilibré entre rapidité et force. Vous pourrez switcher entre eux à n’importe quel moment du niveau, à condition toutefois de disposer de suffisamment d’un certain objet pour le faire…

Côté maniabilité, votre personnage répondra au doigt et à l’oeil et vous proposera un panel de mouvements variés : frappe, saut, double saut, s’accroupir, grimper aux plateformes ainsi qu’utiliser divers objets (de l’arme secondaire spécifique à chaque personnage jusqu’aux objets de santé, en passant par des potions fort utiles comme celle de gravité, obligatoire pour certains secrets).

Le titre se révèlera assez facile à parcourir, mais méfiez-vous de certains niveaux, comme le pont oublié ou le temple : une chute dans le liquide se sanctionnera directement par la perte d’1 vie. Vous ne vous en rendrez pas forcément compte tout de suite (car vous trouverez de nombreuses vies en cours de jeu et le compteur, bien que bloqué visuellement à 9, les comptabilise toutes), mais je peux vous assurez que ça descend très vite lors de certains passages. Le Game Over peut en surprendre plus d’un, alors méfiance !

Pour finir, vous remarquerez sûrement que l’arme de Ren est une épée brisée. Le plus gros secret du jeu, optionnel et bien planqué, consistera à compléter cette épée, rendant Ren aussi puissant de Ioz…

Avis du déchu : Franchement, en n’y jouant que 10/20 minutes « histoire de voir », il n’y a pas de quoi accrocher au titre. Beaucoup de choses interpellent au premier regard : Les animations ne sont pas fameuses, les hitboxes loin d’être précises, les mélodies pas terribles et le second niveau (là où, en général, on termine son test) est le plus moche du jeu, ce qui ne donne plus envie de ressortir le titre. Mais quand on y joue pour le terminer, c’est là qu’il révèle toute sa saveur et sa profondeur. Ce n’est pas un action/platformer en ligne droite, son level design devient de plus en plus tortueux, les passages cachés sont nombreux, les niveaux sont longs et très variés, plus jolis avec de meilleures mélodies, et il faut avouer que la maniabilité du personnage est au poil pour passer facilement 2 bonnes heures de jeu, sans temps mort ni ennui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s