Le guide du newbie de la Dreamcast

La Dreamcast de Sega est une console de salon, la première à processeur 128 bits. La machine fut commercialisée au Japon fin 1998, puis quasiment un an plus tard, en octobre 1999 en Europe. C’est la successeuse de la Sega Saturn, et la dernière console Sega jamais sortie.

Elle est la première console à réellement démocratiser l’accès à Internet via son portail Dreamarena en Europe, et SegaNet au Japon. La Dreamcast accueille les supports CD pour l’audio et GD-Rom pour les jeux.
Son architecture fut pensé pour faciliter les conversions de jeux arcade du système Naomi.

 

I/ Accessoires

Hormis la manette, il existe pléthore d’accessoires, en voici les plus utiles :

Tout d’abord la VMU, qui est le système de sauvegardes de la machine, et qui est doté d’un écran et de boutons. Inspiré du Tamagotchi dans le design et la fonctionnalités, il permet de gérer les sauvegardes et de les echanger avec d’autres joueurs mais également de profiter de mini-jeux a l’interet plus ou moins douteux en solo ou a plusieurs en connectant 2 VMU. A contrario de la majorité des systèmes, le VMU s’encastre dans la manette au lieu de se brancher a la console

Kit vibration inspiré du Rumble Pak N64 qui s’encastre également dans la manette :

Stick Arcade :

Mais aussi de nombreux accessoires compatibles avec un seul jeu ou presque, des classiques pistolet et volant aux plus loufoques tels que tapis de danse, maracas pour le jeu Samba de Amigo et canne a péche pour Sega Bass Fishing :

 

II/ Lire les jeux étrangers :

La console étant zonée, et ayant connu peu de succès, de nombreux jeux surtout sortis vers la fin de vie de la console ne sont pas disponibles en Europe.

On peut cependant jouer aux gens japonais sur une console PAL ; il faut cependant savoir que l’architecture de la DC et plus particulièrement la lentille de la Dreamcast est très sensible, et que les nombreuses méthodes pirates : (flash de la console, graver un cd boot etc) sont peu conseillable car a vos risques et périls! de plus, certaines nécessite l’ouverture de la console.
La solution la moins « dangereuse » pour votre machine est l’action replay CD-X qui permet de jouer aux jeux US et JAP sur une console PAL.

Sinon, une solution pas si onéreuse que ça, et sans risque, est de s’offrir une Dreamcast Jap et un transfo 110V.

 

III/ Selection de jeux

Voici une sélection de jeux représentatifs de la console. Vous y trouverez les meilleurs jeux, ainsi que certains qui ont marqué l’existence de la console, et qui représente « l’esprit Dreamcast », classés par budget. La liste n’est pas exhaustive, il manque forcément quelques bons jeux qui ont du passé a la trappe.

a) Budget moins de 7€

Chuchu Rocket
Chuchu Rocket
Crazy Taxi
Crazy Taxi
Deadly Skies
Deadly Skies
Ecco The Dolphin
Ecco The Dolphin
F355 Challenge
F355 Challenge
Jet Set Radio
Jet Set Radio
Mr Driller
Mr Driller
Resident Evil Code Veronica
Resident Evil Code Veronica
Sega Rally 2
Sega Rally 2
Soul Calibur
Soul Calibur
Virtua Tennis 1&2
Virtua Tennis 1&2
Virtua Striker 2
Virtua Striker 2

 

b) Budget entre 7 et 20€

Bangai-O
Bangai-O
Capcom vs SNK 1 & 2
Capcom vs SNK 1 & 2
Daytona USA
Daytona USA
Power Stone 1 & 2
Power Stone 1 & 2
Record of Lodoss War
Record of Lodoss War
Sonic Adventure 1 & 2
Sonic Adventure 1 & 2
Space Channel 5
Space Channel 5
The Nomad Soul
The Nomad Soul
Toy Commander
Toy Commander
Zombie Revenge
Zombie Revenge

 

c) Budget plus de 20€

Border Down
Border Down
Gigawing 1&2
Gigawing 1&2
Grandia 2
Grandia 2
House of the Dead 2
House of the Dead 2
Ikaruga
Ikaruga
Marvel Vs Capcom 2
Marvel Vs Capcom 2
Ooga Booga
Ooga Booga
Shenmue 1&2
Shenmue 1&2
Skies Of Arcadia
Skies Of Arcadia
SFIII 3rd Strike
SFIII 3rd Strike
Stupid Invaders
Stupid Invaders
Under Defeat
Under Defeat
Zero Gunner 2
Zero Gunner 2

 

d) Quelques bizzareries célebres de la console – budget variable – ce sont de très bons jeux qui ne plairont pas a tous

Rez
Rez
Samba de Amigo (se joue avec des maracas)
Samba de Amigo (se joue avec des maracas)
Seaman (Simulation de vie)
Seaman (Simulation de vie)
Sega Bass Fishing (se joue avec une canne à pêche)
Sega Bass Fishing (se joue avec une canne à pêche)
Segagaga (Sauver Sega de la faillite)
Segagaga (Sauver Sega de la faillite)
Typing of the Dead (se joue avec un clavier)
Typing of the Dead (se joue avec un clavier)

 

IV / Quoi acheter pour decouvrir : exemple d’investissement pour s’éclater

a) Pack joie de l’Arcade : Dreamcast PAL + VMU + Stick Arcade + Crazy Taxi + Marvel VS Capcom 2 + Virtua Tennis 1 ou 2 + Virtua Striker 2 + Power Stone = environ 110€

b) Pack Aventure : Dreamcast PAL + VMU + Shenmue + Sonic Adventure 1 ou 2 + Skies Of Arcadia + Jet Set Radio = environ 110€

c) Pack Hardcore Gamer : Dreamcast JAP + VMU + Transfo 110v + Ikaruga + Rez + SFIII 3rd Strike = environ 200€

 

V/ Pour aller plus loin : anecdotes et élément techniques plus avancées

Il existe une tonne d’édition limitée/collector de la console, plutôt recherchées : de Hello Kitty a RE Code Veronica en passant par la magnifique et couteuse Maziora

Le Processeur SH4 d’Hitachi est environ quatre à cinq fois plus performants qu’un Pentium II 266Mhz en calcul de virgule flottante.

Les toutes premières séries de Dreamcast produite au japon (1999) disposaient d’un refroidissement liquide. Ce procédé disparaitra ensuite avec l’avènement de processeurs à la gravure plus fine et avec une optimisation du refroidissement sur les modèles suivants.

Les dernières séries de Dreamcast étaient amputés du lecteur audio dans le menu du bios de la console. Tout cela dans le but d’éviter d’exécuter l’exploit du boot cd utopia qui utilisait une signature musical pour lancer le code.

Le système arcade Naomi dont découle la Dreamcast, possède le double de mémoire de vidéo (16Mo), les jeux étaient disponible en Gd-rom mais aussi en Rom classique, à l’esthétique proche d’une cartouche. Beaucoup d’autres systèmes arcades reprendront l’architecture de la Naomi, dont la Naomi 2 (couplant 2 Power VRII, le SLI/Crossfire de l’époque ), L’atomiswave et le Cave system 3 (Bien que le cpu utilisé soit un SH3).

La Triforce était une carte arcade utilisé conjointement avec Nintendo pour le lancement de Mario Kart arcade et F-zero GX. La carte comprenait un hardware basé sur le processeur Geko de la gamecube couplé à un Gd-rom.

La console disposait d’un système de compression et décompression de textures à la volée,ce qui permettait de gagner en espace disponible de stockage, chose que les autres consoles de cette gen étaient incapables de gérer.

Dernièrement, nous avons appris que Sega souhaitait, avant la sortie de la xbox, une rétrocompatibilité de la machine avec la Dreamcast ainsi que la fusion de son réseau avec celui de Microsoft. Malheureusement, cela ne s’est pas produit…

par Giovanni

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s