Crazy Climber – Bandai WonderSwan

Cover

Nom: Crazy Climber
Genre : Jeu d’Arcade
Plateforme: WonderSwan
Développeur: Nichibutsu

1 2 3 4

Date de sortie originelle: 29 juillet 1999
Éditeur (Région): Nichibutsu (JP)
Autres plateformes : Multi

 
———————————-

 
Crazy Climber a été développé par Nichibutsu, responsable entre autres de Terra Cresta, ainsi que de nombreux jeux de Mahjong et de courses hippiques.

Vous incarnez un casse-cou s’étant mis au défi d’atteindre le sommet d’une série d’immeubles, sommet où l’attendront à chaque fois un hélicoptère afin de passer au bâtiment suivant. Vous pourrez ainsi escalader vers le haut ou sur les côtés, mais pas vers le bas. De nombreuses fenêtres seront présentes : si l’un d’entre elles se ferme sur l’une de vos mains, vous ne perdrez qu’une prise, mais si vos 2 mains se font pincer, vous tomberez et perdrez une vie. Vous avez 3 vies, et en obtiendrez une tous les 30 000 points, alors faites attention !

Au-delà des fenêtres, de nombreux dangers vous attendront : Résidents chauves (qui vous enverront pots de fleur, seaux d’eau et fruits), condor géant (qui vous jettera œufs et excréments), King Kong (se déplace horizontalement et cherche à vous éclater sur les vitres du building), chutes de poutres d’acier et pancartes, ainsi que panneaux publicitaires (aux fils électriques sous tension arrachés et ballants). A noter que la plupart des dangers sont annoncés par des thèmes musicaux reconnaissables.

Mais le jeu n’est pas doté que de dangers, et vous aurez également la possibilité de vous faire aider par le ballon de la chance : une fois attrapé, il vous fera tranquillement grimper de 10 étages et, comble de bonheur, augmentera votre score.

Côté score, à noter que vous récolterez énormément de points bonus si vous réussissez à attraper l’hélicoptère, celui-ci vous attendant une trentaine de secondes dès apparition à l’écran. Mais s’il vous arrivait de le manquer, autant vous dire que ce bonus se réduira comme peau de chagrin…

Enfin, côté commandes, vous remarquerez que chaque groupe de boutons de la WonderSwan est assigné à une main : Y1 à Y4 pour la main gauche, X1 à X4 pour la main droite. De plus, la maniabilité particulière vous demandera un peu d’habitude, haut servant à lâcher prise et lever la main, tandis que bas vous permettra de prendre la prise. Alternez ainsi main gauche et main droite, et vous vous surprendrez à monter comme un cabri !

Avis du déchu : Tout simplement un vieux jeu d’Arcade, on adore ou on déteste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s