Die Hard Arcade / Dynamite Deka – Sega Saturn

no-pics no-pics no-pics

Nom : Die Hard Arcade / Dynamite Deka
Genre : Beat Them All
Plateforme : Saturn
Développeur : Sega

no-pics no-pics
no-pics no-pics

Date de sortie originelle : 24 janvier 1997
Éditeur (Région) : Sega (EURO, US, JAP)
Autres plateformes : Arcade, Playstation 2

Die Hard Arcade (Dynamite Deka au Japon) est un Beat Them All 3D sorti initialement sur le système arcade ST-V de Sega en 1996 puis porté sur Saturn l’année suivante. Il sera développé par Sega Technical Institute (un studio US de Sega à qui l’on doit notamment Kid Chameleon ou encore Comix Zone) et l’AM1 (Sky Target, The House Of The Dead,…).

À la base, le jeu ne faisait absolument pas allusion à la fameuse série de films éponymes (d’où le Dynamite Deka de la version japonaise) mais un accord de licence avec la Twentieth Century-Fox fera que les versions US et Euro seront estampillées sous le nom de Die Hard (Arcade) et mettront en scène le non moins célèbre John McClane.

Le scénario est simple : John McClane (Bruno « Mister Dynamite » Delinger dans la version japonaise) doit sauver la fille du président (une petite blondinette sapée comme une grenouille de bénitier) retenue en otage en haut d’un building par un groupuscule terroriste dirigé par l’infâme Wolf Hongo.

Coté gameplay, le jeu est un savant mélange de Beat Them All classique (vos assaillants possèdent une barre de vie qu’il faudra amener à zéro pour vous en débarrasser et passer à la suite) et de jeux de baston 3D à la Virtua Fighter. La liste des coups et actions réalisable par le héro se monte à plus d’une dizaine et , à cela, rajoutez aussi la possibilité d’utiliser des objets au sol (ballets, barres de fer, mitraillettes, flingues, lance-missiles,…) pour frapper encore plus fort sur vos ennemis et progresser plus facilement (un bien grand mot).

Les éléments du décor sont interactifs avec la phase de jeu (camion pompier arrosant la zone de combat vous obligeant à sauter par dessus le jet pour éviter de trébucher, barils explosifs qui, si mal lancés vous explosent au nez,…).

Mais la grosse originalité se trouve dans des événements qui surgissent par surprise lors de votre progression sous la forme de QTE (Quick Time Events). Le jeu vous demande de presser dans l’urgence un bouton donné (punch, kick ou jump) pour interagir avec un événement qui va se produire (attaque surprise, camion qui débarque,…). Si vous pressez le bon bouton au bon moment, votre progression s’en retrouve que plus confortable. Au contraire, si vous ratez le coche, bon courage pour la suite !

Die Hard Arcade propose également un mode deux joueurs (dans ce cas, le joueur 2 prend les commandes de la belle Cindy Holiday).

Petit truc sympa de la version console, une version d’un vieux jeu d’arcade Sega de la fin des années 70 nommé Deep Scan (un jeu ou vous devez détruire des sous-marins) vous permet de gagner des crédits pour votre progression tous les 200 points marqués.

En conclusion Die Hard Arcade est un bon petit jeu hybride entre du BTA et du VS-Fighting 3D avec une palette assez large de coups, agréable à pratiquer mais qui met tout de même les nerfs et les réflexes à rude épreuve. Son origine sur système ST-V (qui je le rappel est un hardware identique à la Saturn sur support cartouche et dédié aux salles d’arcade) permet de posséder une version identique à celle des bornes et je ne saurais que trop vous conseiller de le pratiquer au Virtua Stick pour de meilleurs sensations…

DarkPengoo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s