Chikyû Kaihô Gun ZAS – Nintendo GameBoy

Titre : Chikyû Kaihô Gun ZAS (Chikyuu Kaihougun ZAS)
Genre : Shmup
Plateforme : Game Boy
Développeur : T&E Soft

Date de sortie originelle : décembre 1992
Éditeur (Région) : T&E Soft (Japon)
Autres plateformes :

Scénario : Année 20XX. En raison d’un environnement hautement pollué, les Hommes ont abandonné la Terre pour s’installer sur Mars, en espérant qu’un jour leur planète retrouve son lustre du passé et qu’elle puisse redevenir le berceau de l’humanité.

Bien des années plus tard, et alors que les humains tentent de revenir sur Terre, ils se rendent compte que celle-ci a été colonisée par les troupes de l’extraterrestre Mazeru. L’Armée de Libération Terrestre va alors envoyer ses soldats au combat… sans succès. Jusqu’à ce qu’un pilote, aux commandes du super vaisseau Miraida01, se décide à passer à l’offensive.

ZAS est un shoot’em up classique à première vue, voire même limité puisqu’on n’y dispose que d’une seule arme. Mais ZAS c’est aussi une claque visuelle avec un scrolling sur deux plans, donnant l’impression de décors regorgeant de détails et de vie. Mieux encore : les décors en question réservent parfois de subtiles surprises comme, par exemple, cette étoile filante qui s’invite nonchalamment lorsque l’on arrive à la fin du premier niveau. Ces arrière-plans sont d’ailleurs à tel point incroyables pour la Game Boy que les développeurs ont, semble-t-il, été obligés de les faire disparaitre pour les affrontements contre les boss – les entrailles de la petite console de Nintendo n’auraient sans doute pas pu suivre… Car je ne vous l’ai pas encore dit, mais les boss sont parfois énormes ! Graphiquement magnifiques, ils sont de plus très réussis au niveau tactique : patterns sympas et techniques originales qui vont parfois vous laisser bouche-bée !

ZAS propose cinq niveaux qui recèlent en effet en leur sein tout un tas d’idées et de petits passages remarquables et souvent surprenants.

Le gameplay : votre vaisseau est un peu lent, mais comme tout a été prévu en conséquence (level design, vagues ennemies) ZAS jouit d’une jouabilité absolument parfaite. Du côté de l’armement par contre, c’est un peu chiche : hormis votre laser de base, n’espérez pas glaner de quelconques armes ou options supplémentaires (à part davantage de puissance ou un champ protecteur). Mais, dans ZAS toute la stratégie de vos batailles tourne autour de votre seul et unique laser frontal puisqu’il vous est possible de l’altérer en le divisant en deux modules, se rangeant sur vos flancs. Vous aurez alors à votre disposition trois tirs évidemment plus faibles mais qui couvriront une partie plus importante de l’écran.

En easy le jeu est très faisable, tandis qu’en normal il va vous demander davantage d’efforts – sans pour autant être rédhibitoire. Un mode hard est également disponible.

ZAS est considéré par un certain nombre de joueurs comme l’un des meilleurs, sinon le meilleur shoot’em up de la Game Boy.

Oli

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s