Atomic Robo Kid – Sega Megadrive

no-pics no-pics

Nom : Atomic Robo Kid
Genre : Shmup
Plateforme : Megadrive
Développeur : Treco

no-pics no-pics
no-pics no-pics

Date de sortie originelle : décembre 1990
Éditeur (Région) : Treco (US, Jap)
Autres plateformes : Arcade, PCE, Micros

Petit shoot bien sympathique au scrolling non forcé (c’est vous qui marquez le rythme du défilement), Atomic Robo Kid est la conversion d’un jeu sorti en 1988 sur borne d’arcade par UPL (Bio-Ship Paladin, Task Force Harrier, Zool). La version Megadrive, sortie 2 ans plus tard (en 1990) sous la coupe de Treco (Twin Cobra), offrira une jouabilité et une maniabilité supérieure à son homologue des salles de jeux.

Le jeu vous met aux commandes d’un petit robot pour un run de destruction d’une difficulté impressionnante qui mettra vos nerfs à rude épreuve (et vos manettes dans un sale état…). Le champ de vision du joueur est très réduit de par le fait que le soft est en vue très rapprochée, ce qui n’est pas sans conséquences sur le temps de réaction que vous devrez adopter à l’apparition des ennemis…

Le menu d’options se résume à seul choix, celui de la difficulté du jeu. Trois modes sont présents :

– Easy : comportant de manière fixe 7 vies et 6 continues.
– Normal : comportant de manière fixe 5 vies et 4 continues.
– Hard : comportant de manière fixe 3 vies et 2 continues.

Votre petit robot peux voler, marcher, sauter, s’accroupir et son armement est évolutif en fonction d’items que vous attraperez en cours de run. En tirant sur ces derniers, vous pourrez obtenir l’armement que vous souhaitez, il est donc inutile d’attendre de tomber sur le bon et ca, c’est appréciable !!! Vous pouvez cumuler jusqu’à 4 armes en même temps

Sur la manette, la croix de direction sert, fort logiquement à diriger votre robot. Au sol, la pression vers le bas permet de s’accroupir pour éviter des tirs et le bouton B permet de sauter. Une pression sur le haut et votre robot décolle. À ce moment la, B sert à sélectionner vos armes. Dans les deux cas, le bouton A sert à déclencher le tir.

Les collisions avec les éléments du jeu qui ne tirent pas sur vous (rochers, portes-items,…) vous ralentissent mais ne vous détruisent pas, ce qui peut-être extrêmement préjudiciable en pleine action. Les tirs ennemis, eux, ne pardonnent pas: c’est la destruction assurée !!!

Les niveaux, quand à eux, sont assez courts mais très nombreux (18 en tout) et la progression se retrouve entrecoupée de boss. La durée de vie est représentative de ce type de jeux issus de bornes d’arcade. Il faudra une vingtaine de minutes pour réaliser un run parfait, mais comme d’habitude, des heures et des heures (des crises de nerfs aussi) pour y parvenir !!!

En conclusion, Atomic Robo Kid est un shoot de première génération sur Megadrive, de bonne qualité (malgré une bande son 8bits crispante et désuète), très difficile et nécessitant un apprentissage des niveaux pour en venir à bout. Pour situer le niveau de difficulté, c’est très comparable à du R-Type ou du Gaiares (à savoir, punitif dès les premières secondes du jeu)… Il est donc nécessaire de ne pas juger ce jeu sur ce critère, il s’adresse à des joueurs avertis et propose un vrai challenge de survie. Les néophytes, quand à eux, passeront leur chemin ou déciderons de faire leurs armes dessus (attention à la frustration cependant), c’est au choix mais vous êtes prévenus.

DarkPengoo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s